Alice in Wonderland, l'histoire continue !

Rejoignez nous dans le fantastique et délirant univers d'Alice in Wonderland ! Forum RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bien le bonjour, je te souhaite la bienvenue sur notre charmant forum Smile Je t'invite à lire le contexte, les règles et à présenter ton personnage si ce n'est pas encore fait.
Cela fait bientôt 4 mois que le forum a vu le jour !

Partagez | 
 

 Faussette Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chapelier Fou
Taré de Première Classe
Taré de Première Classe
avatar

Messages : 358
Points : 3211
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : In Wonderland

Feuille de personnage
Camp: le Pays des Merveilles
Race: Habitant des Merveilles
Relations: Lièvre de Mars, Mallymkun, Mirana...

MessageSujet: Faussette Présentation   Ven 14 Mai - 14:11


Nom: Aucun, si t'es pas content, tant pis Razz

Prénom: On me nomma Faussette. Avant mon vrai nom était Alice, mais vous pensez bien qu'on ne va pas me le laisser dans ce monde...Et puis ce nom me va mieux...Vu que je suis une Erreur.

Surnom: Bien qu'ils me rendent plus folle que je ne le suis, on va dire que les plus courants sont : Fausse Alice ou l'Ombre d'Alice, ou bien Petite rebelle, mais ne vous avisez pas de les dire ne ma présence, par malheur, il pourrait y avoir une pluie de pierres, de grosses pierres, hihi ♥️ !

Sexe : T'a vraiment envie de jouer à ça avec moi ? <<

Âge: Ca te va si je te dis que j'ai une dizaine de centaines d'années mais que je parais avoir 17 ou 18 ans ? Non ? Bah tant pis !

Habitat : Je n'ai pas d'habitats, aucune maison, aucune chambre, personne qui me dit "bienvenue" lorsque je rentre. Je dors sur un lit d'herbes, ou bien sur un nuage. Parfois, discrètement, je m'allonge sur le lit de la Reine Blanche lorsqu'elle est en sortie. Parfois, je me retrouve sous la table du non-anniversaire, profondément endormie. N'essayez pas de cherche où j'habite, car vous y êtes déjà, hihi ♥️ !

Race : Un humain ? Regardez bien ma tête et mon caractère ! Je l'étais, mais je ne le suis plus. Un animal ? Je sais que j'ai une langue de vipère, mais quand même...Je fais partie des fous, des gens bloqués dans le pays, je suis une Ombre, un Fantôme encore dans le corps qu'il a occupé jusqu'à ce que son âme parte en paix.

Camp : Habitant des Merveilles, mais je préfère vous dire, que je n'ai aucune rancoeur envers Iracebeth, au Valet de Coeur...Je déteste Alice plus que tout, et j'éprouve une profonde rancoeur envers la Reine Blanche et Absolem, pour ce que l'on m'a fait...Et une pointe d'amertume envers le Chapelier et ses amis. En bref, je n'aime personne, et ne suis qu'une neutre parmi tant d'autres.

Caractère (3 lignes minimum): Mon caractère ? Pour un peu résumer la chose, l’animal qui me correspond le plus est la vipère ! On me cherche ? On me trouve ! Je suis de mauvais poil ? Faites attention à vous ! C’est le principal trait qui m’est resté pendant cette longue période passée au Pays des Merveilles. Bien sûr, je déteste toujours Alice, mais lorsque l’on grandi un peu, on peut apprendre à être tolérant sous les apparences. C’est ce que j’ai fait. Malgré moi, j’ai compris qu’elle ne l’avait pas fait exprès de détruire ma vie. C’est moi qui l’ai fait toute seule…Passons à autre chose ! Petite devinette : Qu’est-ce qui est multicolores, gros, maigre, grand, petit, et qui rit ? Un fou bien sûr ! Et moi ? Je suis une folle !
Je rigole de tout, très sarcastique et cynique aussi. Mais il se cache derrière ces traits étranges de la taquinerie, de la ruse, et beaucoup d’intelligence. Moi modeste ? Comment le savez-vous ?
Après tout, on peut dire que je suis jalouse d’un rien ! Et quand je le suis ? Je deviens agressive, méchante et ma langue de vipère sort à tout va. Je dois aussi vous dire que j’aime manger. Et le pire dans tout ça, c’est que j’adore le thé !
En dernier, le sens du devoir – parfois – et je ne panique pas souvent. Je cache bien mes émotions aussi. Ai-je finis ? Bah oui, après tout, il faut bien laisser une part de mystère pour notre rencontre ? Sinon, ce ne serait plus drôle ! Hihi.
Juste une mise en garde, gâchez mon moment du thé et je ferais plus que giguandéliser…

Physique (3 lignes minimum): Alors, mon physique…Je suis très très très très très très très très très très – encore un – très belle, merveilleuse, jolie, incroyable tout en restant modeste et…Bon d’accord, je passe à la vraie présentation…
Premier point, je ressemble à Alice mais en plus sombre…Non, je veux dire, en plus coloré tout en restant dans le sombre ! Vous comprenez ?…Okay je recommence.
Le Pays des merveilles m’a donné certains attraits depuis mon arrivée. Mes yeux obscurs sont devenus ambrés. Mes cheveux sont devenus plus foncés pour ne pas trop ressembler à ceux d’Alice. Ils sont plus châtains et descendent au milieu du dos tout en restant ondulés pour se terminer en des pointes bouclés. Mon visage est légèrement ovale et ma peau n’est plus blanche mais très colorée ; c’est du rouge et de l’orange qui m’orne. Surtout aux joues et qui accentue l’effet provocateur de mes yeux. J’ai pourtant gardé mes noirs et hautains sourcils et mes pommettes relevées. Je porte dans les cheveux des assemblages de fleurs qui tournent dans l’orange et l’ambré. Ce sont des sortes de chapeaux ; en fait j’ai gentiment demandé au Chapelier Fou de me faire des tas de chapeaux à fleurs !...Bon okay, je ne l’ai pas demandé gentiment. Un nez rond, des épaules frêles mais musclées. Par contre, je ressemble toujours à Alice pour la corpulence et la taille…Fine et petite…Trop à mon goût. Une naine cracheuse de feux ! Haha ! Le nom bien trouvé…D’accord je me tais. Des dents blanches à la Hollywood. Des lèvres minces et ambrées aussi – oui j’aime l’ambre, et alors ?! Ce n’est pas ma faute si je suis devenue comme ça ! – avec une peau légèrement dorée pour assortir le tout !
Je porte des vêtements courts par contre…Derrière une robe dorée à pois noirs…Quel camouflage unh ? Sous cette…robe – qui est plutôt un assortiment de délire – je porte un shorty noir avec un haut manches courtes qui descendent plus bas que les épaules. Il est en dentelle avec des plis un peu partout – non ce ne sont pas des bourlets, alors chut – tout en n’étant pas trop serré pour me laisser libre de mes mouvements. Pour qu’on ne me reconnaisse pas – malgré ma ressemblance avec Alice – je cache la lune noire gravée sur le dos de ma main sous un gantelet cuivré en cuir. Des chaussures ? Hum, petits souliers blancs normaux.
En passant, vous remarquerez que la partie physique est nettement plus grosse que la partie caractère...Comment ça je me base sur les apparences ?! C'est totalement faux...Pourquoi mon nez s'allonge ? On est pas dans Pinnochio que je sache !


Histoire (10 lignes minimum): Tu veux que je te déballe tout ?! Okay, tu vas morfler HAHA !

Comme ça tu veux savoir mon histoire ? Alors je vais te la raconter. Tellement se sera précis que tu vas en avoir mal aux yeux…Héhé. Au début, j’étais une enfant assez particulière, je le suis toujours, mais autrement cette fois-ci. Etant donné que ma naissance n’a pas trop d’importance, je vais commencer un peu avant d’être tombé dans ce trou à rat. Oh pardon petit lapin. Je voulais dire dans ce terrier de lapin.

Mon poing atterrit violemment contre la table en bois et feuilles d’or. Je découvre avec rage mes dents alors que mon visage est crispé de colère. Ma voix s’en va dans des tons plus qu’aigus en se faisant entendre dans toute la propriété de mes parents.

-Il n’est pas question que j’épouse une mocheté pareille !

Mes yeux noirs aux pommettes hautes lancent des éclairs alors que mes sourcils se froncent transformant mon visage d’ange en véritable face de démon. Je fixe cette ombre longiligne et raide qui remplie à peine le corset rose bonbon caché sous une robe montgolfière saumon atroce et en plus en dentelle ! Ma mère, mon clone plus âgé si vous préférez, m’observe avec des yeux surpris et presque en larmes. Elle me répond d’une voix calme bien que soucieuse avec cette note agaçante commune à toute femme soumise qui aime les romans à l’eau de rose !

-Ma chérie…Ne vous basez pas sur les apparences. Ce cher marquis Rolling venu du Canada est un homme bon qui saura s’occuper de vous comme votre père s’est occupé de moi. Laissez-lui une chance ma jeune amie !

J’eus un rire sarcastique. Depuis cette fameuse petite soirée mondaine à New York, maman s’est épris de ce marquis au nez pointu et aux yeux riquiqui en le voyant me regarder avec attention. Elle ne veut qu’une chose, mon bonheur. Ben qu’elle me laisse tranquille alors ! J’hurle de rage, faisant sursauter mon chat noir Pompon qui quitte le pose-pied en velours de la même couleur de papa. Il se réfugie sous un secrétaire massif en bois d’ébène hérité de ma chère grand-mère aussi caustique et cynique que moi du temps où elle vivait encore. Enfin, après mon hurlement, je croise les bras en prenant la pose de la petite peste contente d’elle, répondant du tac au tac en lançant des aiguilles à cette chère maman…

-Hé bah c’est une raison de plus à ajouter à ma liste pour le fait de ne pas l’épouser. Alors zut ! Je ne veux surtout pas devenir comme vous et me faire tromper à tout bout de champ tout en fermant les yeux sur ces actes de concubinages !

Un homme corpulent et gras, petit et presque chauve. Des cheveux poivres et sels épars. Il sue de la tête aux pieds s’approche de moi et me secoue comme un prunier avant de me mettre une paire de claques monumentale devant une maman en larmes.

-Vas-tu te taire sale petite sotte ?! Tu es heureuse de mettre ta pauvre mère dans cet état ?! Tu feras ce que je te dirais ! Je suis encore ton père et je sais ce qui est bon pour toi. Même si tu arrives bientôt à tes dix-huit, tu vis encore sous mon toit !

Ses paroles me mirent hors de moi. Je venais juste de rentrer de mon concours de ballet, je ne mettais même pas changée, toujours en tutu rose et chaussures en soie avec collants blanc qu’ils m’avaient convoqués avec le sourire aux lèvres en me disant « Nous avons une merveilleuse nouvelle à t’annoncer ! ». Hé bah sa nouvelle n’est pas si cool que ça ! Je lui crache dessus, me délivrant de ses bras pour aller vers la double porte-fenêtre blanche entourées de rideaux marron horribles qui mène vers le jardin et surtout l’immense forêt dont mon papa est propriétaire.

-Hé bah je quitte cette maison ! Et n’essayez pas de m’arrêter !

-Alice ! Non !

Trop tard. Je m’enfuis dans les jardins. Ma mère à mes trousses. Tous les servants derrière elle.Et en dernier ? Un père suant et essoufflé. Que c’est comique !

Je cours. Comme un lièvre. Les bois sont profonds. L’écho de mon nom lancé à tout va traverse la forêt sans réponse. C’est un appel désespéré. « Jamais je ne reviendrais »…C’est ce que vous vous attendez à entendre unh ? Hé bien non. Raté. Je n’ai nulle part où aller. Je veux juste donner une bonne frousse à mes parents pour bien leur faire comprendre que je ne veux pas être la compagne d’un clafoutis ambulant ! En parlant de pâtisseries…Mon ventre gargouilla. Je fis moins attention au chemin que je prenais pour penser à ce que je vais dévorer…J’avais l’intention de rester deux jours dans la forêt avant de revenir. Alors deux jours sans manger à la proie des prédateurs…Bah ! Ca me fera maigrir !

Et Lan ! Ca t’apprendra à ne pas regarder devant toi ! Je me prends le pied dans une racine. Le collant se file, ma robe se déchire dans des branchages alors que je tombe et roule sur un ensemble de rochers pointus et durs. Aie ! Ouille ! Ca fait mal ! Je me retrouve dans la boue jusqu’aux oreilles. Je pousse un juron écœurant. Mon corps est couvert d’ecchymoses, je saigne du front, des bras et des pieds. Mes vêtements sont dans un état lamentable et j’ai donc opté pour laisser mon tutu dans la boue. Tachée, blessée et pire que tout ; de mauvaise humeur !

Je grommèle, me relevant malgré mon corps endolori. Je vais pour continuer de courir. Manque de bol ! Le pied glisse sur de la mousse et c’est reparti pour un tour. Visage couvert de boue, yeux lançant des éclairs… Il ne faut pas m’embêter aujourd’hui ! Grr…Je m’avance encore d’un pas, m’essuyant les yeux et mon visage sali. Pas de bol…Après m’être ramassé deux fois, voilà que je tombe dans un trou. Je me prépare à l’impact…Je me prépare toujours…Mais le sol ne vient pas. J’ouvre les yeux pour découvrir avec horreur que je suis à une trentaine de mètres du point de lumière et que le sol n’arrive toujours pas ! C’est quoi ce trou ?! Un cratère ?

Tout à coup, des objets. Divers et variés ! Etranges et horribles ! Un piano manque de me tombé dessus. Des livres s’ouvrent et se referment autour de ma tête. Des masques bizarres me font des grimaces. Je hurle de surprise, d’indignation et de peur. Je tombe toujours ! Tout vole ! Ce n’est plus un trou, c’est un tuyau ! Là ! Une accroche ? J’attrape une racine mais un autre tuyau m’aspire ! Oui, m’aspire ! Et lui, ile st plus vertical et plus étrange encore ! Je vois pleins de cartes, des chapeaux, des montres avec leurs inlassables Tic Tac énervant. J’hurle encore. Mon écho est la réponse. Mais où ai-je atterri ?!

Spoiler:
 



Je repose la question, où ai-je atterri ?! Quelqu’un pourrait me répondre bon sang ! Ce ne sont pas des manières. De l’eau…Après la boue, la mousse, les rochers, le tuyau aspirant, de l’eau. Bon voyons le bon côté, je ne suis plus trop sale. Et le mauvais côté ? Je ne sais pas où je suis et en plus elle est glaciale ! Brrr…Je prends une bouffée d’air frais. Mes vêtements sont saccagés…Et je fais comment pour continuer mon chemin ? Déjà, il faudrait que je sache où je suis.

C’est vert. Bleu aussi. Rose. Orange. Multicolores ?! Mais c’est quoi cet endroit ? Il y a des mini-chevaux volants, des dragons avec des ailes de fée. Déjà qu’un dragon ça n’existe pas mais si en plus il est petit et avec des ailes de fée ?! Je suis folle…Oui voilà, je me suis cognée la tête. Je vais me réveiller et tout redeviendra comme avant ! Manque de bol. J’attends deux minutes. Cinq. Dix. Rien à faire ! Mais j’ai toujours froid…Ca je le sens. Je grelotte.

Je sors de l’eau et couds les restes de tissus avec les collants, fabriquant une vieille robe chiffonnée et trop courte à mon goût. Quelques cordes et le tour est joué. Alors, déjà, première observation. C’est un paysage de dingue ! Jamais vu ça de ma vie. On dirait un conte de fées ! Ou alors je suis morte…La seconde option se rapproche plus de la vérité en tout cas ! Je commence à marcher. Et là ? Que vois-je ! Un lapin…Blanc. Vous allez me dire « Quelle banalité ! » et je vous clouerais le bec en vous répondant « Parce que vous voyez souvent des lapins avec un gilet vous ? Moi j’en croise dans chaque magasin ! ». Il m’a vu et s’approche de moi. Je hurle en l’entendant parler.

-Mais c’est quoi ce truc ?!

Le lapin me regarde offensé. Oui oui ! Je le redis, offensé ! Je ne savais pas qu’un lapin pouvait être offensé…Et avec lui, un oiseau, bleu, fluo ! Avec un gros bec noir et une canne, une canne ! Mais c’est un monde de dingue !

-Ce truc ?! Ce truc ?! Ce truc est un lapin ! Qu’y a-t-il ? Mais…Serais-tu Alice ?

Je le regarde en haussant un sourcil et je croise les bras. Non seulement ce lapin parle, mais il a la langue pendue ! Et comment connaît-il mon nom ? Je suis réellement surprise…Tout ce que je croyais impossible se réalise ! Je suis où au juste ?

-Comment tu connais mon nom le lapin parlant ?! Et arrêtes de me fixer comme ça ! Sinon je te cuis et je te mange ! En plus j’ai faim, alors attention à tes pattes, c’est mon morceau préféré.

Je fais semblant de me lécher les babines, observant avec amusement et colère le lapin apeuré et tout rouge de rage. Bien fait pour toi ! Ne t’avais pas à me chercher !

-Tu n’es pas Alice.

J’ouvre de grands yeux. Ah bah ça y est, après le coup de me prendre pour une bille, voilà la problématique que je ne suis pas moi…Je lui crache dessus. Franchement aujourd’hui, ils m’énervent tous !

-Pourtant mes parents m’ont appelé ainsi ! Tiens ta langue la peluche avant de dire des absurdités !

Après, tout m’a échappé. Vous comprenez bien que s’ils m’avaient expliqué depuis le début, là, j’aurais compris ! Mais tous ces trucs étranges qui m’arrivaient…Ca pouvaient vous mettre la tête à l’envers ! Il commence à me dire d’aller voir un individu du nom d’Abso…Absoleme ? Ouais bah, si j’avais su que c’était une chenille bleue, tu penses ! Et en plus elle fume ! Et qu’est-ce qu’elle fume, pouah ! Dès que je suis arrivée, je ne lui ai même pas laissé le temps de parler que j’ai envoyé avec ma langue de vipère habituelle :

-Comment se fait-il que vous soyez toujours vivant avec tout ce que vous fumez ? Et quelle haleine ! Digne des plus grandes dames des lieux mondains…

Il se prend une grand bouffée de son…truc. Pour me l’envoyer où ? Dans la tête ! Et vlan ! Je suis prise d’une incroyable quinte de toux et lui lance un regard noir. Mais c’est quoi ce monde ?! On me cache quoi encore ? Un Chapelier Fou ? Une grosse bêbête toute moche et une reine horrible ?! Raah mais franchement, je ne m’attendais pas à ça en me levant ce matin. Et dire que je m’étais enfuie juste pour garder un semblant de dignité durant le reste de ma vie…Voilà ce que ça fait de faire un caprice !

-Petite idiote. Qui es-tu ?

Mais ils ont quoi tous avec cette question ?! Zut alors !

-C’est Alice ! Et arrêtez avec cette stupide tête de demeuré mordu de la fumée ! On dirait que j’ai commis un sacrilège !

-Tu n’es pas Alice. Ca, c’est certains. Tu lui ressembles beaucoup, mais tu ne l’es pas.

Tout à coup, tous crièrent à l’imposteur…Même les plantes. En fait, ce n’est pas moi la folle. Ce sont eux ! Pourquoi m’accuser de mensonges ? Pourquoi m’accuser d’imposteur ? On m’a donné le nom d’Alice, je n’y peux rien si ça ne leur plaît pas ! Et puis, ils ont quoi tous, avec cette Alice ?! J’ai fait quoi de mal ?

La peur. Le doute. La haine. Le mensonge ? Et si je n’étais pas moi finalement ? Et si je n’existais pas ? Qui est cette Alice ? Tellement de questions sans réponses. Pour la première fois de ma vie, je me retrouve confrontée à un véritable choix. Je veux rentrer chez moi…Mais aucune larme ne coule malgré ma tristesse de ne pas être dans mon lit bien chaud ou dans mon fauteuil près de la porte-fenêtre avec une tasse de thé dans les mains…Ce bon vieux thé de Tante Marie. Je me revois sur les genoux de Papa – mince bien sûr – toute heureuse et riant aux éclats. J’ai bien changée depuis mes dix ans…Réellement changée. La faute à qui ?

Tous hurlent autour de moi. Je ne comprends pas ce qu’ils disent, ou alors des mots brefs, avec un qui revient à chaque fois « imposteur ! », ou même « Falsificateur ! ». Mais un retient à chaque fois mon attention ; Alice. Mais qui est-elle pour eux ? A les entendre, on croirait la venue du Messie. Bah c’était à peu près pareil…J’allais dire quelque chose. Mais attention, pas une bonne vieille aiguille bien envoyée ! Une véritable opinion.

Derrière moi, j’entends le lapin blanc crié un truc du genre « Une carte de la Reine rouge ! ». Je ne comprends pas et fronce les sourcils tout d’abord. Puis, derrière moi, une sorte de marche mélangeant le bruit de métal et une respiration sifflante. Je me retourne. Horrifiée pour deux choses. La première, j’étais devant une immense carte à jouer de cœur ! Cette carte portait un casque, avait des pieds, des mains. Et dans ses mains ? Oh, surprise ! Une lance avec la pointe qui forme un cœur…On aurait pu croire à Cupidon mais je ne crois pas que cette arme soit faite pour percer les cœurs amoureux…La seconde ? Hé bah tous m’avaient laissé en plan ! J’étais seule, devant une carte immense ! Une carte avec une lance ! Vous pouvez me dire ce que ça fout là ? Ah oui je me rappelle…Je ne suis pas dans mon monde !

Spoiler:
 


Je cours. Encore, oui je sais ! Mais en même temps, il me pique les fesses avec sa lance l’autre là ! Si vous aviez suivi vous comprendriez ! Et puis, pourquoi je cours moi ? Ma tête pivote pour évaluer le parcours de l’adversaire. Chouette, je vais me faire embrocher…Il n’est qu’à une dizaine de mètres de moi. Soudain, paf ! Je me cogne contre un truc dur. On aurait dit un mur et je tombe. Hé bah vous savez quoi ? J’aurais préféré que ce soit un mur…Au moins il m’aurait servi à quelque chose ! A escalader bien sûr ! C’était un grand bonhomme. Sa coupe était rouge carotte bouclé et il était couvert de maquillage alors que ses yeux étaient énormes ! Vert en plus ! Habillé d’un chapeau, bah j’ai compris plus tard que c’était le chapelier que je devais chercher. Première rencontre ? Résultat : Je hurle, et je cours dans le sens opposé vers la carte. C’est quoi ce monde de dingues ?!

La carte m’avait perdu de vue. Je pus réfléchir un peu. Bon déjà, même si tu ne sais pas où tu es, cherche une solution Alice ! Ma solution ? Elle m’énerve cette carte ! Et comme c’est le seul individu potentiel pouvant m’informer pour l’instant – bah oui, je ne veux pas me rencogner contre le fou ambulant de l’autre côté ! – j’ai saisi ma chance qui est une pierre. Je lui ai lancé en plein sur le casque avant de lui sauter dessus en jetant la lance au loin. Un autre caillou en main j’ai commencé à fracasser le casque de toutes mes forces.

-Tu vas voir espèce de carte à jouer de nulle ! Je vais t’écrabouiller ta cervelle ! Alors dis-moi tout !

Bon d’abord, le truc courant que je ne comprenais même pas et qui me mit encore en rogne…

-Alice ?! Comment avez-vous pu revenir ?! C'est impossible !

-Je ne suis pas Alice ! Enfin si ! Mais non ! Bon, je suis Alice mais pas la votre alors pas de commentaires…Oh et puis tu m’énerves !

Je le secoue comme un prunier, le claque avant de taper sa tête contre le sol. Ca fait du bien de taper ! Ca soulage !

-Maintenant, si tu ne veux pas que je te déchire en deux, tu vas tout me dire sur ce monde et sur votre Alice. Je suis perdue et j’en ai marre ! Entre une chenille fumeuse, un lapin crétin, des fleurs qui parlent et un fou plus dur qu'un mur, t'a interêt à me satisfaire! Compris ?!

Il du me comprendre car il dit tout ce qu’il savait. Il me faisait bien rire, mais je cachais ce côté-là de mon caractère pour ne pas lui laisser la chance de m’avoir. Du coup, je prenais un masque sévère et dur, presque meurtrier. J’étais fatiguée mais ma poigne était dure…Mais peu à peu, je perdis de ma vigueur en entendant son histoire. Une reine de cœur…Un chapelier fou…Une Alice prescrite dans l’Oraculum…C’était un autre monde, pleins de merveilles et d’enchantements où tout était possible. Un passage retint mon attention :

-Les humains ont trouvé des passages, ils vont tout détruire ! Mais Pitié, laissez-moi partir !

Il avait fini…Il avait emporté avec lui une part de mon anatomie ; mon identité. Alors, tout ce que disaient ces habitants était vrai ? Je n’étais pas Alice ? En tout cas, pas dans son monde. Ici, je n’étais pas une aristocrate mais une habitante de base. Je l’ai laissé partir, ne cillant pas et le menaçant d’une pierre au final. Hors de vue, je suis tombée à genoux et j’ai sangloté. Si vous saviez comme c’est dur de se faire voler son prénom par quelqu’un de mieux que vous ! Moi, la certitude même, jeune fille sans faille et fière d’elle…Ce moi profond n’existais plus. Je n’étais plus Alice. La jeune fille aux cheveux bouclés et or m’a tout pris.

Il ne me restait plus qu’une chose. Plus qu’une phrase. Je la déteste. Elle ma tout pris, je la déteste ! Je ne suis plus moi à cause d’elle. Je ressentais plus que de la colère. Plus que de la haine. C’était un sentiment bien plus noir encore. Je me suis orientée vers le repère d’Absoleme. Le regard meurtrier. Le pas droit et mécanique. Ils allaient m’entendre…Ils allaient entendre ce qu’ils appelaient l’imposteur…Et je ne ferais pas de quartier !

Spoiler:
 


-Vous me prenez pour une bille ?!

Mes paroles résonnent dans le sanctuaire du fumeur. Le lapin blanc m’observe d’un air hautain alors que les plantes parent dans mon dos. Que je déteste ça ! Mais que je déteste ça !

-Petite sotte, tu aurais du te faire attraper par la carte de la Reine rouge et on aurait été débarrassé.

A mon habitude, je réponds du tac au tac.

-Dommage pour toi ! Tu vas devoir me supporter encore pour un moment ! Jusqu’à temps que je revienne dans mon monde !

Un grand silence face à mon caractère de chien. Bah oui, quand il s’agit de se défendre et même d’attaquer par des mots, je suis la première ! Tu n’es pas content ? Alors va voir ailleurs si j’y suis ! Mon attention se fixe sur tout le monde et je commence un long monologue en bougeant, en prenant l’attitude de la petite peste, bref, je fais l’insupportable gamine !

-N’empêche, je veux des excuses ! On ne traite pas d’imposteur quelqu’un qui vient à peine d’arriver et on ne le laisse pas seul face à un danger ! Je ne comprends rien ! Je déteste ce monde comme je vous déteste tous ! Car vous savez quoi ? Alice, elle m’a tout piqué avec mon prénom. Absolument tout ! A cause de quoi ? De vos hurlements de morse et de vos doigts dégoutants pointés vers moi ! Hé bah je vais me venger. Tu sais quoi Absoleme ? Des humains arrivent pour détruire ce stupide pays ! Ca t'apprendra ! Hihi ♥️ !

Des cris de surprise, des chuchotis me répondent. J’avais visé juste, je leur ai cloué le bec ! Nah ! Bien fait !
Absoleme ? Lui n’a rien dit et n’a même pas été surprise. Il m’a regardé après avoir pris une grande bouffée de fumée. Sa voix grave et vieille résonne à mon oreille et c’est à ce moment, que tout changea…

-Hé bien, vu la nouvelle, je crois que tu devrais l’annoncer au Chapelier Fou, Fausse Alice.

Alors de un, il se fichait de ce que j’avais dit. De deux, il me prenait pour sa bonne et de trois il déformait mon prénom !!! C’est parti tout seul.

- Non mais ça ne va pas ?! Vous n’avez rien retenu de ce que j’ai dit ?! Je ne vous aiderai pas car vous ne m’avez pas aidé, au contraire, vous m’avez enfoncé ! Votre Alice ?! Je la déteste ! Et j’espère que la Reine de Cœur la tuera et mieux encore, lui coupera la tête !!!!

Spoiler:
 

Et voilà comment c’est arrivé. Je ne sais comment mais, après un grand coup de tonnerre, j’eus très mal à la poitrine. La peur m’envahit bien sûr. J’avais commis un blasphème, et je devais être la première ! Une lune noire est apparut en plein sur ma main. Elle me brûla atrocement et j’ai hurlé. Seul Absoleme restait calme et continuait à fumer…Quand tout fut fini, je me suis retrouvée sous cette forme. Une sorte de dragon noir avec une lune blanche sur le front. Une description peut-être ?

J’avais l’air plus que trapue je trouve. Mais en réalité, je reste à ras du sol pour obtenir plus de vitesse tandis que je suis fine et longue, à tel point que l’on voit mes côtes. Ma tête suit ce sens avec quelques piquants. Des ailes de chauve-souris et une longue queue qui se termine en un plumeau noir. Quatre pattes griffues et des yeux ambrés…Ma peau n’est pas écailleuse, on pourrait croire à du plastique ou latex tendu à craquer. Il existe cependant de la fourrure sur le dessus de mon long coup et qui correspond un peu à de la crinière. Elle continue sur les omoplates, à la base des ailes et la moitié du tronc. J’appris plus tard que c’était pour se tenir…Enfin, un collier noir ressemblant à de l’ivoire serre la base de mon cou.

Je n’ai pas compris tout de suite ce qui m’arrivait…Juste que j’avais changé. Absoleme a parlé, sans me laisser en placer une !

-Etant donné ton blasphème, cela ne m’étonne pas que tu sois devenue cette…chose. Désormais, tu seras connue sous le nom de Faussette ; tu es tout ce qui a de plus faux. Ensuite ? Tu aideras Alice jusqu’à ce que son devoir soit terminé. Tu devras la protéger et sacrifier ta vie pour elle. S’il lui arrive quoique ce soit…Tu mourras avec elle. Et attention, essayes seulement de t’échapper et la porte de ton monde te sera à jamais fermée. Si tu lui dis les mots «Je te laisse Alice », alors ce sera le même sort. Pour te libérer, je donnerai la solution à des personnes qui te seront cachées. Maintenant, va. Racontes au Chapelier Fou cette histoire, aides ceux qui veulent aider Alice, vu que désormais…Tu seras l’Ombre d’Alice. Ce tatouage le prouve…Faussette.

Spoiler:
 

Bien sûr que le désespoir m’envahit ! Aider Alice, la personne que je déteste le plus au monde ?! Argh ! Mais moi aussi je devins folle après tout…Après beaucoup d’années bien sûr !

Je suis allée voir le Chapelier Fou, deuxième rencontre, bah je peux vous dire que se recevoir une tasse de thé d’un lièvre et se faire menacer par ce que j’appelle une souris…Ca fait drôle ! En plus le Chapelier est l’un des pires ! Fou de chez les fous ! Personne ne le surpasse…Bien que son thé soit délicieux.

Tics ou tocs : Dire toujours hihi ♥️ ! Et faire des bêtiiises ♥️

Passions : Embêter les gens, leur faire mal par mes paroles, boire du thé et les chapeaux...

Phobies : Le Jabberwoky, et d'une certaine manière, ce collier ornant mon cou...

- - - - - - - -

Votre véritable prénom : Oui, je suis récalcitrante à vous le dire ! Rien que pour vous embêtez ! On me surnomme Nitsu…=D (en fait c’est moi qui me suis donné ce surnom car c’est le nom de mon chat…Mais chut !)

Votre véritable âge : J'ai 100000000000000000000000 ans...Comment ça c'est pas possible ? Vous lui soustrayez 99999999999999999999984 et vous aurez mon âge.

Codes (4*) : [Codes Bons par "Le Taré" xD]
Comment avez-vous découvert le forum : Par Google.
Votre présence sur le forum (note sur 10) : 5/10 (a cas où on me prends mon ordinateur <<)
Votre niveau de RP (note sur 10) : 10/10 Comment ça je me vante ?! Bon allez, 7/10 pour être modeste =P En même temps je suis écrivain, alors bon...


Bon j'explique la situation, Faussette n'arrive pas à poster de nouveau sujet, donc je lui créés sa présentation, si tu pouvais mettre un p'tit mot comme quoi t'es d'accord ça m'évitera de me faire passer pour un méchant administrateur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alice-wonderland.forumactif.com
Alice Kingsley
La folie pointe son nez !
La folie pointe son nez !
avatar

Messages : 55
Points : 2830
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : La Terre

Feuille de personnage
Camp:
Race:
Relations:

MessageSujet: Re: Faussette Présentation   Sam 22 Mai - 9:28

Je suis ébahie. C'est super comment tu écris! J'adore. J'espère que tu alimenteras bien le forum. Bienvenu à toi, éclates-toi, profites. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alice-wonderland.forumactif.com/
 
Faussette Présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alice in Wonderland, l'histoire continue ! :: Les Premiers Pas :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: